Notre mission :

Offrir à chaque patient un traitement personnalisé tout en diminuant les coûts.

Hernies de paroi

Hernies du pli de l’aine :

 

Définition :

Le pli de l’aine est un point de faiblesse de la paroi abdominale. On parle de hernie inguinale lorsque la hernie siège juste au-dessus du pli de l’aine. Il existe à ce niveau un écartement des muscles plus ou moins marqué qui ne sont alors reliés plus que par une fine « membrane », le fascia transversalis. C’est à cet endroit que se forme une hernie inguinale. Chez l’individu de sexe masculin (25 % des hommes auront une hernie inguinale dans leur vie contre 3% pour les femmes), le fascia transversalis est affaibli par le passage du cordon spermatique (canal déférent, artère, veines) qui relie le testicule à l’intérieur de l’abdomen.

La hernie inguinale se développe soit en raison d’un affaiblissement du fascia transversalis (hernie directe, individu âgé), ou chez l’adulte jeune, voir l’enfant, lorsque la hernie suit le passage du cordon spermatique (ligament rond chez la femme) à travers le fascia transversalis (hernie indirecte). Les hernies inguinales peuvent aussi être mixtes.

Dans les deux cas, c’est une faiblesse des tissus qui est à l’origine de la hernie inguinale et leur traitement est pareil.

herni du pli de l'aine

Traitement :

Le traitement d’une hernie inguinale consiste à fermer l’orifice herniaire pour éviter une récidive. Pour ce faire, on dispose de plusieurs techniques que l’on peut schématiquement distinguer en deux procédés de base : les procédés de plastie (suture) et les procédés usant de prothèses synthétiques (filets).  

Les procédés de plastie consistent à mobiliser les tissus de manière à fermer l’orifice herniaire par des points de suture. Ce rapprochement des tissus se fait par une suture sous tension, est responsable de douleurs post-opératoire durant plusieurs semaines et favorise une déchirure des tissus (récidive 10-30%).

Procédé de plastie : (illustration, Bassini)

plastie  procédé de plastie

 

 

 

 

 

 

Les techniques de plastie appartiennent au passé et n’ont plus lieu d’être à de rares exceptions près dans la chirurgie du 21ème siècle.

Au contraire, les procédés usant de prothèses synthétiques (filets) consistent à obturer l’orifice hernaire par l’apposition d’un fin treillis souple et solide sans tension (procédé dit «tension-free »). Le filet est non-résorbable (armature) et sera intégré entre ses mailles par le tissu humain, ce qui conférera à la cure une grande solidité.  La douleur post-opératoire immédiate est beaucoup moins importante et le risque de récidive négligeable.

Procédé usant des prothèses synthétiques : (illustration, Lichtenstein)

prothèses synthétiques

Il existe cependant différentes techniques usant des prothèses synthétiques. Le filet peut être placé soit à la face superficielle ou à la face profonde de la paroi musculaire.

Lorsque le filet est fixé sur la face superficielle de la paroi musculaire (voie ouverte, technique de Lichtenstein), le but est de refouler la hernie en profondeur, et de fixer le filet de manière à ce que la hernie ne ressorte pas. Il est toutefois au contact de nerfs sensitifs du canal inguinal et peut entraîner des douleurs chroniques invalidantes.

Lorsque le filet est placé au niveau de la face profonde du plan musculaire, dans l’espace compris entre les muscles et le péritoine (enveloppe des viscères), la prothèse exerce une pression uniforme sur les muscles et n’entre pas en contact avec les nerfs du canal inguinal contrairement à l’approche classique; de plus, il empêche le développement ultérieur de hernies rares du pli de l’aine (hernies crurale et/ou obturatrice).

 

Un filet peut être mis dans le plan profond de manière minimalement invasive, par coelisoscopie.

 

Mise en place d’un « filet » dans le plan profond par coelioscopie :

coelioscopiecoelioscopie

 

 

 

 

 

 

Que propose le Swiss Hernia Institute comme traitement de la hernie inguinale ?

 

  • La pose d’un filet  (procédé « tension free ») est toujours proposé chez l’adulte (à de très rares contre-indications) car donne moins de douleur post-opératoire et permet une reprise rapide des activités courantes, une reprise du travail rapide et un risque de récidive < 5%, nettement inférieur à celui des procédés de plastie.
  • La technique privilégiée du Swiss Hernia Institute est la TEP (Total Extra Peritoneal hernia repair), qui consiste à placer la prothèse dans le plan profond par coelioscopie de manière minimalement invasive. Cette intervention se fait en anesthésie générale.

 

Hernies ombilicales

La hernie ombilicale est le passage d'éléments normalement contenus dans l'abdomen (amas graisseux, péritoine, portions d'intestins...) au travers de la cicatrice laissée par l'insertion du cordon ombilical avant qu’il ne soit coupé lors de la mise au monde, l’ombilic; comme toute cicatrice, l’ombilic est une zone de faiblesse de la paroi abdominale favorisant l’apparition de hernies. L’orifice herniaire au travers de l’ombilic est appelé « collet » et varie de 0,5 cm à 2 centimètres (ou parfois plus). Souvent représentée comme une petite poche, la hernie ombilicale forme une protubérance sous la peau. En l’absence d’intervention, ces hernies peuvent devenir volumineuses, avec un orifice mesurant plusieurs centimètres. Dans ce cas, une large part d’intestin peut être extériorisée directement sous la peau.

La cure chirurgicale est recommandée pour empêcher que les petites hernies deviennent volumineuses ou ne s’étranglent. Une hernie ombilicale présente dès la naissance disparaît souvent spontanément au cours des premières années de la vie et une cure chirurgicale n’est pas indiquée avant l’âge de 6 ans.

Hernie ombilicale

 

Traitement :

La réparation chirurgicale peut être faite par suture simple ou « suture en paletot » (plastie) pour les petites hernies dont l’orifice est de taille centimétrique. Au-delà du centimètre la pose d’une prothèse est recommandée en raison du risque de récidive lié à la simple suture, du fait de la fragilité des tissus à ce niveau. La prothèse peut être placée par une incision directe ou par laparoscopie, en position intraabdominale.

Cure de hernie ombilicale par suture ou plastie (paletot) :

hernie ombilicale

Cure de hernie ombilicale par mise en place d’un filet (voie ouverte ou coelioscopique) :

cure hernie ombilicale

Que propose le Swiss Hernia Institute pour le traitement de la hernie ombilicale ?

La majorité des hernies ombilicales peuvent être opérées par une incision directe tracée sur le pourtour de l’ombilic, ce qui laisse une cicatrice peu visible.

Nous privilégions chez l’adulte le traitement de toutes les hernies ombilicales avec un collet supérieur à 1 cm par l’apposition d’une prothèse ronde. Selon la taille de la hernie, la prothèse peut être placée par incision directe dans l’espace sous-musculaire ou par laparoscopie par l’insertion d’une prothèse bi-face (qui n’adhère pas aux anses intestinales) à l’intérieur de l’abdomen.

Une suture en paletot (plastie) est indiquée chez l’enfant ou l’adolescent ou éventuellement pour les hernies ombilicales  infra-centimétriques.

 

Hernies de la ligne blanche, éventrations, diastasis

 

Définitions :

 

  • La ligne blanche (linea alba) se situe sur la ligne médiane qui s’étend de l’apophyse xyphoïde (thorax) au pubis. Des hernies peuvent apparaître sur tout son trajet, les plus fréquentes étant la hernie ombilicale et la hernie épigastrique (entre l’ombilic et le thorax). Le plus souvent ces hernies sont de petite taille, ce qui n’empêche pas qu’elles puissent provoquer des douleurs. En l’absence d’intervention, ces hernies peuvent devenir volumineuses, avec un orifice mesurant plusieurs centimètres. Dans ce cas, une large part d’intestin peut être extériorisée directement sous la peau. La cure chirurgicale est recommandée pour empêcher que les petites hernies deviennent volumineuses et en cas de grosse hernie pour éviter l’étranglement.

 

  • Les éventrations, ou hernies incisionnelles, sont des hernies qui surviennent sur des sites où un traumatisme ou une incision chirurgicale a eu lieu. Elles peuvent, par définition se situer n’importe où sur la paroi abdominale.

 

  • Le diastasis des grands droits est une entité particulière, à ne pas confondre avec les hernies bien que les 2 pathologies soient la plupart du temps associées. Dans ce cas, il s’agit d’un relâchement de la ligne blanche entraînant une séparation des muscles grands droits de l’abdomen. Cela peut entraîner des douleurs et nécessiter une correction chirurgicale.

 

Traitement :

 

  • La réparation chirurgicale peut être faite par suture pour les petites hernies dont l’orifice mesure au maximum 1.5cm. Au delà du centimètre la pose d’une prothèse est recommandée en raison du risque de récidive lié à la simple suture, du fait de la fragilité des tissus à ce niveau. La prothèse peut être placée par une incision directe ou par laparoscopie. Dans la mesure du possible, nous proposons un abord minimalement invasif.

Infos Pratiques

Clinique Générale de Fribourg
Swiss Medical Network

Clinique Générale
Rue Hans-Geiler 6
1700 Fribourg (Suisse)

Téléchargez

Liens utiles